Etoiles minuscules

Chantal DIRR

Magnétiseuse - Radiesthésiste - Coupeuse de feu

Le bien-être



Le Larousse définit le bien-être comme “un état agréable résultant de la satisfaction des besoins du corps et du calme de l’esprit”. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) va même plus loin, en utilisant le terme bien-être en 1946 dans sa définition de la santé : “La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité”.


Autrement dit, le bien-être est un état lié à plusieurs facteurs de notre vie personnelle. Il peut varier, dans des proportions différentes, selon les individus, en fonction de ce que nous cherchons à atteindre. Il peut s’agir de notre plaisir, confort, réalisation de soi. Le tout en étant en harmonie avec nous-même, les autres et notre environnement.


Nous pouvons ainsi différencier le bien-être physique du bien-être psychologique. En effet, le bien être physique concerne la notion de bonne santé physique ainsi que la satisfaction des besoins essentiels au corps. Alors que le bien-être psychologique va être une composante personnelle plus subjective, qui sera propre à chacun.


Il est donc important de profiter des moyens accessibles et disponibles pour soigner sa santé, tout en améliorant son mental et sa qualité de vie. D’autant plus que notre bien-être psychologique a un impact sur notre bien-être physique. Il est donc possible de prendre soin de soi en faisant attention à notre nutrition, notre sommeil, notre état anxiogène, nos activités ou notre entourage. Ainsi, nos différentes activités vont nous apporter des sensations de bien-être, et chacune aura ses bienfaits.



  • Prendre du temps pour soi


Il est important de prendre du temps pour soi. Cela devrait être une priorité pour tout le monde, afin de nous recharger et de rester fidèle à nous-même, tout en prenant soin de notre bien-être, physique et mental. Une pause de 30 minutes à 1h heure par jour peut être suffisante pour recharger vos batteries. Cela peut aller aussi bien d’un petit moment au calme, à une activité plus intense. Il faut simplement que ce soit votre moment à vous.


Si vous préférez les activités calmes, vous pouvez vous préparer une tisane, une infusion ou un thé et vous installer confortablement dans votre canapé ou votre fauteuil pour lire un livre, regarder une série, jouer à des jeux vidéos, écouter des podcasts… Autre façon de prendre du temps pour soi, c’est de se sentir bien dans sa peau. Cela peut passer par une petite routine sportive, au calme, avec une séance de yoga ou de pilate, voire même de la danse, ou de passer par la case salle de bains, en prenant un bain avec des huiles essentielles (c’est pas très écolo, je vous l’accorde, mais de temps en temps, pour se relaxer, on ne fait de mal à personne), en faisant un masque… vous pouvez adapter votre routine à vos besoins, mais vous devez ressortir en vous sentant bien dans votre peau !


Il est également important de vous écouter. Quand votre corps vous dit stop, il est clairement le moment de vous arrêter. Plus vous insisterez alors que votre corps vous envoie des signaux d’alerte, plus vous risquez de vous blesser, car votre corps sera fragilisé. N’hésitez pas à repousser certaines tâches qui ne sont pas urgentes pour prendre soin de vous. Demandez de l’aide à votre entourage, déléguez, reportez à plus tard, mais ne vous surmenez pas. Vous pouvez alors sortir, aller à des concerts, au restaurant, partir en vacances ou en week-end…



Dans tous les cas, il est important de se vider l’esprit. En effet, lorsque l’on prend du temps pour soi, on met de côté tout ce qui peut nous stresser, que ce soit par rapport à notre vie professionnelle ou notre vie personnelle. Ces moments à nous, nous permettent d’être nous-même, et de faire abstraction de tout ce qui peut nous être négatif. Il est ainsi important de penser à s’isoler, car lorsque nous sommes entourés, nous nous mettons souvent la pression pour cacher nos émotions et nous n’agissons pas toujours de façon naturelle.



  • Faire du vide autour de soi


Pour se sentir bien, il est important de faire le vide autour de soi, mais également en soi. Cela est important pour que notre esprit soit bien reposé, et pour se sentir en forme. En effet, notre quotidien demande de l’anticipation, de l’organisation et de l’énergie. Il est donc vital de prendre du temps pour soi, et d’apprendre à faire le vide.


La première chose est d’apprendre à se détendre. Il faut ainsi apprendre à prendre du recul, et savoir faire le tri entre ce qui est important et ce qui peut être mis à plus tard. Nous nous devons d’apprendre à ne pas toujours mettre la barre plus haut, à se fixer de plus petits objectifs, afin de moins se mettre la pression.


Vous pouvez également vous déconnecter. Pour cela, vous pouvez mettre votre téléphone de côté, éteindre la télé, et laisser votre esprit se reposer. Mettez un peu de musique en sourdine, et réalisez une tâche qui demande aucune réflexion. L’objectif est de ne pas réfléchir, et de ne pas ressasser sur ce que nous avons fait au cours de la journée.



Vous pouvez essayer de vous mettre à la méditation. En effet, il s’agit d’un moment important de déconnexion. Il vous suffit de trouver un moment dans la journée ainsi qu’un lieu où vous ne serez pas dérangé, de vous installer confortablement et de respirer profondément. Pensez à quelque chose de positif, et laissez votre esprit vagabonder. Le plus important est de chercher à chasser le négatif et faire le plein de pensées positives et de trouver la paix intérieure. A la fin de votre méditation soyez reconnaissant des belles choses que vous en avez tiré et gardez-les en mémoire pour vous les rappeler quand vous irez moins bien.


Il est également important de savoir reconnaître les personnes qui ont un impact négatif sur notre vie et notre état de santé. En effet, les personnes qui sont trop négatives auront un impact de même ampleur sur notre vie. Cela peut se ressentir notamment par une importante fatigue lorsque vous êtes auprès de certaines personnes, mais aussi un agacement, ou un stress plus important. Ainsi, lorsque vous pouvez couper tout contact avec ces personnes, faites-le. Elles ne vous apporteront rien de positif.



  • Se concentrer sur le positif

Les idées noires se manifestent telles des petites phrases que l’on se dit à soi-même, et vont former des croyances inconscientes ainsi que des filtres par lesquels nous interprétons notre réalité, qui sera donc déformée. Elles vont ainsi baisser notre confiance en nous, nous démotiver et parfois même aller jusqu’à la dépression.

Notre cerveau enregistre et traite tous les jours de nombreuses informations. Mais les processus psychologiques qui le permettent sont limités et ne permettent pas toujours au cerveau de bien décoder toutes les informations reçues, telles que les pensées, la mémoire, la motivation ou nos émotions. Seulement, des erreurs d’analyse ou d’interprétation peuvent surgir au fond de nous et nous faire croire des choses qui ne sont pas réelles, ce qui fait que nous voyons le monde de manière biaisée. Nous retenons alors le négatif d’une situation, en oubliant le positif.


La rumination est une forme d’autoréflexion désadaptée qui offre des idées nouvelles et qui développe l’angoisse émotionnelle. Ainsi, le fait de ressasser va créer un cercle vicieux duquel on pourra difficilement en sortir. Aussi, la rumination est souvent associée à un plus grand risque de troubles alimentaires, car il peut s’agir pour certains d’une façon de gérer ses sentiments en se réfugiant dans la nourriture. De plus, ressasser les chose aura tendance à encourager les pensées négatives. Ainsi, se remémorer des évènements négatifs et douloureux vont colorer nos perceptions générales, et vont faire que nous allons tout voir de façon négative.



C’est pourquoi il est important de privilégier sa concentration sur ce qui nous est positif et apprendre à oublier tout ce qui nous est négatif. Ainsi, par exemple, remémorez vous les moments positifs de votre journée ou de votre semaine, que ce soit au travail, en famille ou lors de vos moments de détente, vos pensées, des choses qu’on vous a dites, les sentiments positifs que vous avez eu. Vous pouvez ainsi tenir un journal de gratitude par exemple pour noter les points à retenir de vos journées, noter des phrases positives que vous avez entendu au cours de votre journée, ou garder précieusement des photos des moments positifs qui vous auront marqué.



  • Vivre l’instant présent

Vivre l’instant présent est le fait d’être ici et maintenant, que ce soit physiquement et mentalement, et de profiter de ce que l’on a, à l’instant T. Toute votre attention est alors focalisée sur ce que vous êtes en train de vivre, sur vos émotions, vos ressentis, et ce que vos différents sens sont en train de vivre.

Tant que nous vivrons, nous ne pourrons faire abstraction des éléments du passé et des considérations à venir, car nous aurons toujours des choses à regretter ou à planifier. C’est pourquoi nous devons à l’inverse nous focaliser sur ce que nous avons déjà réalisé, sans se pencher sur les différentes choses que nous aurions pu modifier et d’envisager toutes les choses qui auraient pu se produire et qui ne sont pourtant pas arrivées.

Il ne faut ainsi pas accorder d’importance au regard des autres, des blocages, des retombées interactionnelles… car il s’agit de tout ce qui nous retient hors du temps, et nous empêche de vivre l’instant présent.



Lorsque nous nous concentrons sur l’instant présent, nous favorisons notre concentration sur nos propres actions, ce qui va ainsi imperméabiliser notre inconscient aux doutes et incertitudes. Il est donc important de savoir faire la distinction entre la préparation de l’avenir, afin de vivre une vie en cohérence avec ce que nous sommes, tout en veillant à ne pas se laisser submerger par l’envie d’avancer. Il faut alors accepter le passé et nos expériences telles que nous les avons vécues, tout en ne se perdant pas dans la nostalgie et les regrets.

Il est important de trouver le juste équilibre entre le fait de vivre l’instant présent et d’avancer dans la vie. Pour cela, mettre en place des petits rituels qui vont nous permettre d’avancer dans la vie et ainsi atteindre nos objectifs. Chacun est alors libre de mettre en place sa nouvelle routine, qui lui convient le mieux pour apprendre à vivre l’instant présent. Mais gardons en mémoire que le plus important est de ralentir le rythme, car c’est votre bien-être qui compte.

Et vous, que faites-vous pour votre bien-être ?




Si vous avez aimé mon article, n'hésitez pas à me laisser un commentaire et à le partager sur les réseaux sociaux. Merci Beaucoup !!!




10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout